Kosovo : nouvelles échauffourées, l’opposition exclue du Parlement

|

La situation politique est extrêmement tendue au Kosovo depuis que la police a réprimé violemment la grande « manifestation pour la république » organisée samedi par l’opposition. Des gaz lacrymogènes ont été tiré dans le Parlement, la police a investi le bâtiment. Le point en continu.

Les députés de l’opposition ont lancé des gaz lacrymogènes dans le hall du Parlement ce lundi après-midi à Pristina. Cette action fait suite à [la grande manifestation de samedi, violemment réprimée par la police, qui s’est soldée par l’arrestation de plusieurs députés de l’opposition, dont Albin Kurti. Le chef historique de Vetëvendosje a été placé dimanche dans un quartier haute sécurité Les députés, journalistes et observateurs ont été évacués du bâtiment. La police anti-émeutes s’est positionnée en face du Parlement, dans le centre-ville de la capitale. Trois députés ont été arrêtés : Haxhi Shala, du parti Nisma, ainsi que Fisnik Ismaili et Ismajl Kurteshi, de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous