Grèce : mobilisation record contre la réforme des retraites de Syriza

|

La mobilisation contre la réforme des retraites défendue par Alexis Tsipras à la demande des créanciers UE et FMI a été massive jeudi 4 février. Un nombre record de corporations est descendu dans la rue, rassemblant, une fois n’est pas coutume, fonctionnaires et salariés du privé.

(Avec Agences) 40 000 personnes ont défilé à Athènes ce jeudi, et 14 000 à Thessalonique, la deuxième ville du pays. Cette mobilisation est la plus massive depuis l’arrivée au pouvoir de Syriza en janvier 2015. À l’origine de la grève générale qui a bloqué la Grèce jeudi 4 février, la nouvelle réforme des retraites voulue par les créanciers UE-FMI et défendue par le Premier ministre Alexis Tsipras. Un nombre record de corporations est descendu dans la rue, au-delà des traditionnels salariés du secteur d’État. Assureurs, vétérinaires, avocats, agriculteurs ou médecins ont défilé aux côtés des fonctionnaires et de nombreux employés du privé. À (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous