« Grande Guerre » : un acte de vandalisme qui relance les polémiques entre Bulgarie et Macédoine

|

La Bulgarie outragée après la destruction d’une plaque commémorative à ses soldats tombés à Kajmakčalan pendant la Grande Guerre. Une acte de vandalisme d’un journaliste macédonien qui envenime les relations entre voisins, alors que Skopje attend le soutien de Sofia pour accélérer son adhésion européenne et à l’Otan...

(Avec BIRN) — Des Bulgares en colère ont accusé l’ancien Premier ministre de Macédoine et chef du VMRO-DPMNE, Nikola Gruevski, d’avoir soutenu la destruction d’une plaque commémorative au sommet de la montagne de Kajmakčalan, où se trouve un mémorial aux soldats morts lors de la Première Guerre mondiale. Pour Andrei Kovachev, député bulgare et membre parti Les citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB), « Nikola Gruevski se sert des provocations contre la Bulgarie afin de se présenter comme le seul défenseur de l’identité macédonienne ». Ses déclarations ont fait suite à la destruction par un journaliste macédonien d’une plaque à la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous