Élections au Monténégro : l’opposition va-t-elle renverser Milo Đukanović ?

|

Pour la première fois depuis 1991, le DPS de Milo Đukanović est susceptible de perdre le pouvoir au Monténégro. Arrivé en tête, son score ne lui permet pas de former seul un gouvernement. Si sa stratégie d’union se confirme, l’opposition pourrait former une nouvelle majorité inédite. La balle est dans le camp des minorités.

Par la rédaction Les partis d’opposition, qui ont annoncé leur volonté de s’allier pour former un gouvernement ensemble (le Front démocratique, la coalition Ključ, les Démocrates d’Aleksa Bečić et le SDP de Ranko Krivokapić) devancent d’une courte tête le DPS de Milo Đukanović, avec 39 députés contre 36. Le scrutin législatif du 16 octobre a cette été marqué par une très forte participation, plus de 70 %, ce qui, selon Predrag Sekulić (DPS), montre que les citoyens font confiance au processus électoral. Les partis des minorités bosniaque, albanais et croates ainsi que les Socio-démocrates, issus d’une scission d’avec le SDP, doivent maintenant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous