Crise politique en Macédoine : il faut toujours faire semblant de se mettre d’accord

|

Après des mois de blocage, de contestation dans la rue et de pressions de la communauté internationale, un nouvel accord de Pržino a été signé par les quatre principaux partis politiques du pays. L’Union européenne se réjouit de ce succès mais personne, en Macédoine, ne croit que l’accord sera appliqué...

Par Jaklina Naumovski Après la visite éclair, la semaine dernière, de la Secrétaire d’État américaine pour l’Europe et l’Eurasie, Victoria Nuland, tous s’attendaient à ce que les pourparlers enlisés depuis des mois reprennent à un rythme plus soutenu, et c’est de ce qui s’est produit avec l’annonce mercredi qu’un accord sur les derniers points de discorde entre le VMRO-DPMNE et le SDSM avait été trouvé. Cet accord prévoit le nettoyage des listes électorales, la réforme des médias et des institutions. Un nouveau gouvernement de transition sera nommé 100 jours avant la date des élections anticipées prévues pour le 11 décembre prochain. Le nettoyage (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous