Crimes de guerre en Croatie : à Split, le capitaine Dragan plaide non coupable

|

« J’aimais la Yougoslavie... » Le procès de Dragan Vasiljković, alias capitaine Dragan, s’est ouvert ce mardi à Split. Accusé de crimes de guerre contre des soldats, policiers et civils croates faits prisonniers, il a plaidé non coupable.

Par la rédaction « Je ne suis pas un agresseur ni un criminel », a déclaré Dragan Vasiljković au tribunal. « J’ai défendu ma patrie, la Yougoslavie, que j’aimais beaucoup. Cette mer [l’Adriatique] que vous appelez vôtre, c’était ma mer. » « Je n’ai pas commis de crime de guerre, mais un crime a été commis contre moi ces dix dernières années », a-t-il ajouté, se référant à ses années de détention en Australie, alors qu’il bataillait pour empêcher son extradition en Croatie. Dragan Vasiljković est accusé de tortures, mauvais traitements et meurtres de soldats et policiers croates emprisonnés à la forteresse de Knin en juin et juillet 1991 et à Bruska en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous