Bosnie-Herzégovine : un pays qui ne vit plus que par sa diaspora ?

| |

Un ressortissant bosnien sur deux quitte son pays. La Bosnie-Herzégovine a toujours le plus fort taux d’émigration d’Europe. L’émigré bosnien moyen a 40 ans et vit dans un pays de l’Union européenne, mais la diaspora, divisée sur des bases ethniques, a toujours du mal à s’organiser. Une loi sur la diaspora est en cours de préparation.

Par Mersiha Nezić La Bosnie-Herzégovine compte parmi les pays du monde qui possèdent la plus forte diaspora par rapport à leur nombre d’habitants : elle arrive en seizième position sur 243 pays répertoriés par la Banque mondiale en décembre 2015. 1 000 677 personnes sont nées en Bosnie-Herzégovine et vivent à l’étranger. Si l’on prend en compte leurs descendants, enfants et petits-enfants, la diaspora bosnienne dépasse les deux millions de personnes. Le taux d’émigration s’élève à 44,5 %, ce qui place la Bosnie-Herzégovine loin devant la Serbie (18 %), la Croatie (20,9 %) et même l’Albanie (43,6 %). Le ministère bosnien des Personnes déplacées (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous