Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Bosnie-Herzégovine : le canton de Sarajevo cesse de discriminer les minorités

| |

Le parlement cantonal de Sarajevo a approuvé mercredi à l’unanimité les modifications visant à harmoniser la Constitution du canton avec les recommandations de la Cour européenne des droits de l’Homme à la suite de l’arrêt « Sejdić-Finci », des citoyens de Bosnie-Herzégovine d’origine rrom et juive empêchés de postuler pour des fonctions gouvernementales de haut niveau. Le commissaire européen à l’Élargissement Stefan Füle avait enjoint le Bosnie-Herzégovine à de nouvelles réformes sur l’égalité des minorités pour que ses prochaines élections bénéficient du label « normes européennes ».

Par Rodolfo Toè (Avec Radio Sarajevo) - Le canton de Sarajevo est la première autorité administrative de Bosnie-Herzégovine à appliquer les dispositions contenues dans la décision de la Cour de Strasbourg : les amendements entreront en vigueur le 30 janvier à minuit. Retrouvez notre dossier : La situation des Rroms en Bosnie-Herzégovine Concrètement, les délégués qui s’identifient comme des « Ostali », c’est-à-dire qui n’appartiennent à aucun des trois peuples constitutifs de la Bosnie-Herzégovine, pourront enfin former leur groupe au sein de l’Assemblée. Ils pourront aussi avoir un vice-Premier ministre dans le gouvernement cantonal, à l’instar (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous