Bosnie-Herzégovine : « La guerre ? Les citoyens n’en veulent pas »

| |

Mladen Ivanić, membre serbe de la présidence de Bosnie-Herzégovine, est convaincu qu’il n’y aura pas de guerre « parce que les gens sont plus intelligents que leurs dirigeants ». Selon lui, « ce n’est pas le référendum, mais la plainte de Bakir Izetbegović auprès de la cour constitutionnelle qui vient au secours de la politique de Milorad Dodik », le président de l’entité serbe.

(Avec Tanjug) — Répondant aux journaliste de N1, Mladen Ivanić, le membre serbe de la présidence de Bosnie-Herzégovine et chef du parti d’opposition de la République serbe de Bosnie-Herzégovine, la Republika Srpska (RS), a déclaré qu’une loi pour désigner la « journée nationale » de RS « aurait pu être changée sans référendum ». « Cela revient à dédouaner Milorad Dodik de la question des conditions économiques. Si quelqu’un n’a pas le droit d’être fier, c’est bien Bakir Iztbegović. Il a ramené Dodik sur le devant la scène, temporairement je l’espère. Tout a commencé avec le choix du nom, la façon dont le recensement a été mené, l’attaque à Srebrenica. Dodik a tiré (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous