Bosnie : commémoration sous haute tension de l’attaque de la rue Dobrovoljačka

| |

Une centaine de personnes ont participé, mardi, à la commémoration de l’attaque de la rue Dobrovoljačka dans laquelle 42 soldats de la JNA ont péri le 3 mai 1992. La cérémonie, considérée comme « à risque », s’est déroulée sans heurts, encadrée par de nombreux policiers. Les Bérets verts organisaient une contre-manifestation en l’hommage aux « victimes de l’agression serbe ».

Par Rodolfo Toe À Sarajevo, la rue Dobrovoljačka s’appelle aujourd’hui Hamdije Kreševlijakovića. Pourtant, le souvenir des combats qui y ont eu lieu le 3 mai 1992 reste vivace. Comme en 2010, une centaine de personnes se sont réunies mardi matin sur les lieux de l’attaque d’un convoi de la JNA, qui aurait coûté la vie à 42 soldats, dont des proches des victimes, des anciens combattants et des représentants politiques de Republika Srpska (RS). En pleine crise politique, la commémoration était considérée comme un événement « à risque », et la police avait interdit à toute personne non autorisée d’y assister. Les Bérets Verts, un groupe d’anciens (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous