Justice au Kosovo : qui osera témoigner contre Azem Syla ?

| |

Pas de procès sans témoins, mais au Kosovo, les témoins, on les menace ou on les tue. Le procès qui doit s’ouvrir contre Azem Syla, ancien « boss » de l’UÇK et des affaires, ne fait pas exception à la règle... Les mesures de protection tardivement prises par la justice seront-elles suffisantes ?

Par Nerimane Kamberi (Avec Insajderi.com) — Le Parquet et les juges d’Eulex vont entendre durant vingt séances à huis clos les principaux témoins du procès contre Azem Syla et les membres de son groupe criminel, avant même que tout acte d’accusation ne soit dressé contre eux. Selon le tribunal, ces témoins courraient des risques très élevés, et il a donc accédé à la demande du Parquet, accordant des mesures partielles de protection. Le procureur Danilo Cecarelli avait basé sa requête sur les menaces, les attaques et les tentatives d’assassinat répétées subies par un témoin qui a quitté le groupe en 2008. Il a également mentionné les menaces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous