Acquittement de Ramush Haradinaj : la Serbie dénonce un « verdict injuste » mais poursuivra le dialogue avec Pristina

| |

En Serbie, les réactions ont été moins violente à l’annonce de l’acquittement de l’ancien commandant de l’UÇK par le TPI qu’il y a deux semaines pour le général croate Ante Gotovina. Ce jugement était attendu et les autorités de Belgrade se sont contentées de souligner l’injustice du TPI envers les victimes serbes. Le Premier ministre Ivica Dačić a assuré que le dialogue se poursuivrait malgré tout avec Pristina.

Par Marie Dhumières Nouveau coup dur pour Belgrade. Après l’acquittement du général croate Ante Gotovina il y a deux semaines, c’est au tour de Ramush Haradinaj d’être relâché par le Tribunal Pénal International. Un verdict attendu, mais « honteux » selon la Serbie, qui parle « d’horrible humiliation ». Le dialogue avec Pristina ne devrait néanmoins pas être interrompu. Le directeur du cabinet de presse du gouvernement serbe a qualifié la décision du TPI de « coup dur pour la justice » et de « sérieux obstacle à la continuation du dialogue entre Belgrade et Pristina ».« Le verdict pourrait être très mal reçu par les Serbes du Kosovo, et particulièrement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous