Grèce : le pays se vide de sa population

| |

La crise économique a aussi de lourdes conséquences démographiques : les femmes font moins d’enfants, les décès augmentent du fait de la faillite du système de santé publique, et les jeunes s’exilent massivement. La population grecque diminue de manière drastique.

Par Marina Rafenberg La population grecque est passée de 11,1 millions en 2011 à 10,8 millions de personnes en 2016, selon l’Office grec des statistiques (ELSTAT). Le nombre de décès en 2015 a atteint 121 212 personnes, un chiffre record depuis 1932 si on exclut la période 1941-1949 avec la Seconde guerre mondiale et la guerre civile qui a suivi. Parallèlement, le nombre de naissances n’a cessé de baisser : de 114 766 en 2010, elles ne s’élevaient plus qu’à 94 134 en 2013 et à 91 847 en 2015. Et cette tendance ne risque pas de s’inverser, prévoit Vironas Kotsamanis, professeur de démographie de l’Université de Thessalonique : « Pour les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous