Bosnie-Herzégovine : Amir Reko, l’histoire d’un héros d’humanité en temps de guerre

| |

C’était l’été 1992. Amir Reko commandait la 43e brigade de l’Armée de Bosnie-Herzégovine quand il a sauvé la vie à tout un village serbe des bords de la Drina. Trois jours plus tôt, pourtant, dix membres de sa famille se faisaient sauvagement assassiner par les Serbes. Il fallait de la force et du cœur pour contrer la spirale de la vengeance. Récit.

Par Dženana Halimović En poste à Bitola - d’où il tire son surnom : le Macédonien -, Amir Reko est un officier expérimenté de l’Armée populaire yougoslave (JNA) quand il choisit de déserter. C’est le moment où la Bosnie-Herzégovine sombre dans la guerre et il veut rejoindre le front de Goražde. Pour ce faire, il demande l’aide de son ami serbe Dragan Simić, lui aussi officier et pas dupe pour un sou : il se doute bien qu’Amir va rejoindre les forces de défense bosniaques. Pourtant Dragan choisit de l’aider et il restera un soutien indéfectible et un fidèle ami. « Les forces serbes contrôlaient le territoire jusqu’à Ustiprača. Les maisons (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous