Vladimir Bartol

Alamut

|

Qui a dit que faire croire à des vivants, pour en faire des fanatiques, qu’ils rejoindraient le paradis s’ils mourraient en martyr était une notion contemporaine propre à Al-Qaïda ou à Daesh ? Installée dans la citadelle d’Alamut, nichée au coeur des montagnes du nord de l’Iran, un chef Ismaélien n’a de cesse que de faire tomber l’empire des turcs Seldjoukides adeptes du faux prophète....

Un grand roman qui se dévore d’un trait, d’une brûlante actualité...

  • Alamut, Un roman de Vladimir Bartol, nouvelle traduction du slovène par Andrée Lück-Gaye, Paris, Phébus, 2012, 578 pages, 13,8 euros
  • NOUVEAU Prix : 13.80 €
  • En savoir +

Hassan Ibn Saba, grand maître d’une secte signalée par son fanatisme, mène la guerre sainte contre le pouvoir turc qui menace d’imposer aux musulmans de son pays la doctrine sunnite professée par les califes de Bagdad. Nous sommes en 1092, et les Turcs Seldjoukides règnent sur un territoire qui s’étend des frontières de l’Inde jusqu’à la Méditerranée. Hassan n’a pas d’armée, pas de terres, guère d’appuis à la cour. Il va pourtant s’attaquer à cet empire, et en moins d’un an le faire voler en éclats....

Aventure et politique : ce classique de la littérature slovène (1938), devenu aujourd’hui un best-seller dans toute l’Europe, n’évoque l’Orient de l’an mil - sa violence, ses noirs complots, ses luttes religieuses - que pour mieux nous renvoyer à nous-mêmes.

Nouvelle traduction d’Andrée Lück-Gaye.