Le Courrier de la Serbie

Violences urbaines jeudi soir à Belgrade

| |

Jeudi soir à Belgrade avait lieu une manifestation contre l’indépendance du Kosovo, qualifiée d’« historique » par le nombre de ses participants. Plusieurs centaines milliers de manifestants venus de tout le pays avaient répondu à l’appel du Premier ministre Vojislav Koštunica et du chef des Radicaux Tomislav Nikolić. Vers 18 heures 30, les éléments les plus extrémistes se sont dirigés vers l’ambassade des États-Unis, l’ont prise d’assaut et incendiée. Dans le centre, des scènes de pillage se sont multipliées tout au long de la nuit.

Par Loïc Trégoures, Marina Rakić et Philippe Bertinchamps Photos : Marija Janković Une manifestation monstre « Kosvo je Srbija » (« Le Kosovo est la Serbie ») a rassemblé ce jeudi à Belgrade 250.000 manifestants selon les chiffres officiels, venus protester contre l’indépendance du Kosovo. Les écoles avaient congé. Des bus et des trains venus de tout le pays avaient été spécialement affrétés. À 17 heures, la foule s’est réunie face au Parlement de Serbie, à l’initiative des principaux responsables politiques, dont le Premier ministre Vojislav Koštunica et le leader du Parti radical Tomislav Nikolić. Le Président Boris Tadić, lui, était en Roumanie. Il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous