Srebrenica : la société civile au coeur du processus de réconciliation

| |

Après la guerre, toutes les grandes ONG internationales ont afflué à Srebrenica, puis elles sont reparties... Aujourd’hui, de nombreuses associations locales sont toujours actives, dans des conditions financières de plus en plus précaires, mais avec l’objectif de contribuer à la réconciliation et de faire émerger une indispensable société civile. Reportage.

Par Alicia Ginet (texte et photos) Concurrence accrue ou baisse de financement, ce sont surtout les plus petites associations qui pâtissent de la baisse d’intérêt pour Srebrenica. « A cause de la crise financière, notre budget est seulement de 15.000 KM pour 2010. C’est une très mauvaise année. Des cinq employés en 2005, nous ne sommes plus que trois aujourd’hui », déplore Valentina Gagić, présidente de l’association pour la jeunesse Sara. Les premières actions de Sara, créée en 1999, concernaient le centre éducatif, sportif et culturel pour les jeunes de Srebrenica. « Nous organisions près de quatorze activités par semaine pour près de 100 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous