Serbie : même la Voïvodine n’échappe plus à Vučić

| |

Le Premier ministre Aleksandar Vučić avait mis le paquet - achats de voix, chantage, racket - pour arracher au Parti démocratique son dernier bastion. Mais le SNS n’a pour le moment aucune stratégie pour gouverner la province alors que la question de son statut est toujours en suspens.

Par Norbert Šinković Selon les derniers résultats des élections du 24 avril, le Parti progressiste (SNS) a obtenu 63 sièges sur les 120 que compte l’Assemblé de la province autonome de Voïvodine. Cette victoire sonne le glas de la coalition regroupée autour du Parti démocratique (DS), qui dirigeait la région depuis plus d’une décennie. La majorité absolue obtenue par les progressistes d’Aleksandar Vučić déstabilise donc fondamentalement l’équilibre des forces en présence. Le DS, qui était l’épine dorsale du pouvoir en Voïvodine depuis le début des années 2000 - la plupart du temps en coalition avec la Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodine et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous