Serbie : les mânes de Milošević hantent toujours le gouvernement

| |

L’héritage de Slobodan Milošević fait de nouveau des vagues au sein du gouvernement serbe. De plus en plus de ministres se demandent ouvertement si l’ancien président de la République fédérale de Yougoslavie était vraiment responsable des guerres de 1990. D’un côté, il y a ceux qui souhaitent non seulement sa réhabilitation, mais qui veulent aussi ériger un monument à sa gloire, de l’autre, il y a ceux qui rappellent les effets néfastes de sa politique.

Par Iva Martinović " title="© Radio Slobodna Evropa " /> Le politologue Duško Radosaljević résume ainsi la situation : « Le fou est fier de ce dont l’intelligent a honte ». La question de « l’innocence » de Milošević a été soulevée dans les médias à la suite d’une information publiée par le journaliste britannique Neil Clark, qui stipulait que la chambre de première instance, dans le procès de l’ancien président de Republika Srpska, Radovan Karadžić, ne possédait pas assez de preuves pour affirmer que Slobodan Milošević avait pris part au nettoyage ethnique de la population non-serbe de la Bosnie-Herzégovine. Les responsables du tribunal et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous