Serbie : l’industrie militaire, un secteur qui ne connaît pas la crise

| |

La Serbie n’exporte des armes que dans un cadre légal. Officiellement. Tous les jours des avions chargés d’armes et/ou de matériel militaire décollent de l’aéroport de Niš vers L’Arabie saoudite. Mais quelle est la véritable destination finale de ces cargaisons ? Le soupçon que ces armes finissent en réalité sur les champs de bataille en Syrie et au Yémen devrait-il remettre en question ces transactions ?

Par Par Iva Martinović, RSE a demandé au ministère du Commerce, du tourisme et des télécommunications combien de permis d’export d’armes et de matériel militaire il avait délivré cette année en Arabie saoudite, et quels pays en étaient les utilisateurs finaux. La question est à ce jour restée sans réponse. Pour ce qui est du contenu des « Iliouchines » et de leur destination finale, le ministère a répondu dans un courrier précédent que « les permis de transport aérien étaient délivrés par le Directoire de l’aviation civile, avec l’accord du ministère des Affaires étrangères et du ministère de la Défense », ajoutant que « le ministère du Commerce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous