Politika

Serbie : heureux comme un saisonnier bulgare en Šumadija

| |

Des journées de dix heures payées 15 euros, trois repas quotidiens, des cigarettes et de la bière à volonté... Le saisonnier bulgare en Šumadija a tout pour être heureux, le patron serbe aussi. Politika a rencontré Dimitar, un agriculteur de la région de Plovdiv. Depuis 18 ans, il passe ses étés avec sa famille à récolter des pommes de terre en Serbie. La Bulgarie a beau faire partie de l’UE, dit-il, pour lui la galère est la toujours la même.

Par G. Otasević Živojina Vidojević, 81 ans, agriculteur à Katrzi, a de quoi être fier. La récolte des pommes de terre, dans son champ d’un hectare, s’élève à 50 000 kg. Dans le contexte de cette année marquée par la sécheresse, il s’agit probablement de la meilleure parcelle de la Šumadija. C’est ce qu’affirme Dimitar Maricev, 36 ans, chef d’une équipe de journaliers bulgares. « Ici, c’est sûrement le meilleur champ de cette région de la Serbie. Nous n’en avons pas vu de meilleur cet automne », dit-il. Nous avons rencontré Dimitar il y a quelques jours dans ce champ longeant la Morava occidentale, dans le village voisin de Mrčajevci. Il n’a pas le temps de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous