Serbie : comment Pink TV est devenue le média personnel de Vučić

| | |

Pink TV a vu le jour en 1994, pour divertir les masses et surtout servir le régime Milošević. Après la chute du dictateur, la chaîne de Željko Mitrović, rockeur devenu businessman, a réussi sa reconversion en devenant la vitrine de tous les gouvernements qui se sont succédés. Au point que dans la Serbie d’Aleksandar Vučić, Pink fait aujourd’hui la pluie et le beau temps. Décryptage d’un phénomène médiatique symbole des dérives de la transition.

Propos recueillis par Omer Karabeg Snježana Milivojević est professeure à la Faculté de Science politique de Belgrade et Vukašin Obradović, président de l’Association indépendante des journalistes de Serbie. Omer Karabeg (O.K.) : Peut-on dire que Pink TV est actuellement le média le plus puissant de Serbie ? Snježana Milivojević (S.M) : Oui, sans aucun doute. Et pas qu’actuellement. Pink TV est la grande gagnante de la transition. Pink a survécu aux années 1990 qui l’ont vue naître et elle reste aussi influente qu’à l’époque de sa création. Ce n’est pas le cas des autres médias qui sont aussi apparus pendant cette période trouble. Vukašin (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous