Le Courrier de la Serbie

Schisme de l’islam en Serbie : le ministère des Religions veut être « neutre »

| |

Depuis des mois, deux factions rivales se déchirent pour le contrôle de l’islam en Serbie : l’une est conduite par le mufti de Novi Pazar, Muamer Zukorlić, l’autre par le nouveau reis-ul-ulema Adem Zilkić. Ce dernier, proche du SDA, aurait bénéficié du soutien implicite de Vojislav Koštunica et de Belgrade, mais le ministère des Religions affirme sa neutralité, et se déclare incompétent à déterminer la légitimité de chacune des deux branches. Le point sur un dossier très embrouillé.

Par Sladjana Novosel Depuis le schisme survenu au sein de la communauté islamique en octobre dernier, les rapports entre les deux factions se résument à une longue série d’incidents et d’accusations réciproques sur le droit et privilèges des uns et des autres. Les organismes étatiques compétents et le ministère des Religions de Serbie ont été invités à plusieurs reprises, par chacun des deux rivaux, à respecter la loi en soutenant la communauté islamique qui serait « légitime et légale ». Des dénonciations, des accusations mutuelles et des appels à l’arbitrage ont suivi le récent conflit au sujet de la pose de la première pierre du lycée islamique (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous