Santé : Farmal, « l’affaire Mediator » qui fait tousser la Croatie

| |

Le groupe pharmaceutique Farmal, filiale de l’Allemand Dermapharm, a été condamné par la justice croate pour avoir corrompu plusieurs centaines de médecins et pharmaciens. À l’origine de cette condamnation, la journaliste d’investigation Nataša Skaričić. Une enquête qui vaut aujourd’hui d’être persona non grata dans tous les grands médias croates.

Par Hrvoje Šimičević Deux ans après la plainte déposée par le Bureau de lutte contre la corruption et le crime organisé (USKOK), le géant pharmaceutique Farmal a reconnu avoir corrompu plusieurs centaines de médecins et pharmaciens. La filiale du groupe allemande Dermapharma va devoir payer une amende de 2,5 millions de kunas (320 000 euros). Quant à la journaliste Nataša Skaričić, qui a révélé l’affaire et dont l’enquête a été reprise par le Procureur de la République, elle a dû cesser de travailler pour les grands médias depuis ses révélations sur leurs collusions avec le secteur public et l’industrie pharmaceutique. Entretien. H-A. : Que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous