Industrie pharmaceutique en Bosnie-Herzégovine : les « bonnes affaires » de Bosnalijek

| |

Après avoir été racheté en 2013 par une entreprise russe au capital douteux, Bosnalijek, le plus gros laboratoire pharmaceutique de Bosnie-Herzégovine, a fait faillite. Il a pourtant continué à exporter des médicaments vers la Russie, sans que jamais ces ventes ne soient facturées. Enquête sur un vaste trafic de médicaments entre la Bosnie-Herzégovine, la Russie et les Îles Caïman.

Par le Centre pour le journalisme d’investigation Nedim Uzunović, le très ambitieux chef des représentants des compagnies pharmaceutiques bosniennes à Moscou, n’a pas désespéré quand il a perdu son emploi en 2012. Bien au contraire, au lieu de chercher un nouveau poste, il a décidé d’organiser son retour – et il l’a fait avec style. Il a réussi à trouver des investisseurs en Russie pour racheter les actions de son ancienne entreprise : Bosnalijek, le plus gros laboratoire pharmaceutique de Bosnie-Herzégovine. Un an à peine après le licenciement de Nedim Uzunović, ces investisseurs avaient déjà racheté la majorité du capital de l’entreprise, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous