Le Courrier des Balkans

Roumanie : le projet minier de Roşia Montană dynamite la coalition gouvernementale

| |

Dimanche 15 septembre, 20.000 Roumains ont manifesté pour la quinzième journée consécutive dans toutes les grandes villes du pays contre le projet minier de Roşia Montană. D’abord sensible aux arguments à la compagnie canadienne Gabriel ressources, le Premier ministre Victor Ponta a fait ensuite marche arrière sous la pression populaire. Quant à la coalition gouvernementale, elle est divisée sur le sujet. Décryptage avec le politologue Cristian Pârvulescu, recteur de la l’École nationale d’études politiques et administratives de Bucarest.

Propos recueillis par Julia Beurq C.P. : Le projet de loi va être débattu, mais nous ne sommes pas sûr qu’il sera rejeté. Victor Ponta va faire tout son possible pour que la loi passe au Parlement, quand bien même il sent qu’il n’a plus aucun contrôle sur la situation. Du côté des parlementaires socialistes, je ne suis pas convaincu que tous votent pour ce projet de loi, à moins qu’ils ne reçoivent des ordres venus d’en haut. L’Union Démocrate des Magyars de Roumanie (UDMR) a toujours annoncé qu’elle était contre, le PNL, pareil. Le Parti démocrate-libéral (PDL) auquel appartient le Président Traian Băsescu ne pourra pas voter pour, car ils ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous