Bosnie-Herzégovine : Milorad Dodik, son référendum et les bonnes affaires de la Bobar Banka

| |

Milorad Dodik, le Président de la Republika Srpska, veut organiser un référendum limitant les compétences du parquet de Bosnie-Herzégovine. L’enjeu n’est pas seulement politique : l’homme fort de Banja Luka craint les révélations sur le scandale de la Bobar Banka, en faillite depuis l’automne dernier... Décryptage d’un feuilleton politico-financier.

Par Rodolfo Toè Quand le Président de la Republika Srpska, Milorad Dodik, a déclaré, au début de l’été, qu’il organiserait un référendum pour limiter l’autorité du procureur d’État de Bosnie-Herzégovine dans l’entité serbe, l’opinion publique avait pensé que cette décision était une conséquence de l’affaire Naser Orić, l’ancien commandant de la défense de Srebrenica arrêté en Suisse début juin et finalement extradé à Sarajevo. « Le parquet de Bosnie-Herzégovine va certainement geler les accusation contre Orić », tonnait alors Milorad Dodik. « Nous ne faisons aucune confiance aux institutions de Sarajevo. Si toute la population de Republika Srpska pense que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous