Moldavie : la baisse illusoire du taux de pauvreté

| |

La grande pauvreté ne toucherait plus que 12 % des Moldaves, contre 73 % à la fin du siècle dernier. Les progrès économiques sont pourtant fragiles, alors qu’un citoyen du pays sur deux vit désormais à l’étranger. Et les écarts se creusent entre les villes et les campagnes, soumises au joug d’un nouveau système de grandes propriétés foncières.

Par Francesco Brusa « Comment t’appelles-tu ? » — « Ivan. Allez, prends-moi en photo. Dis-moi où je dois me mettre, ça va ici ? » C’est lui qui lance la discussion avec qui veut bien écouter son histoire. Ivan s’éloigne de la queue de retraités amassés sur la place Serghei Lazo de la capitale moldave Chișinău et explique : « Je suis un vétéran de guerre. Je me suis battu pour ce pays et en retour je ne touche que 600 lei par mois [environ 27 euros]. Il est évident que je ne peux pas survivre avec ça, c’est une honte. » Comme tant d’autres, Ivan s’en remet à la cantine sociale gérée par l’association Diaconia – la seule pour le moment à offrir ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous