Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Mostar, symbole des divisions de la Bosnie-Herzégovine

| |

Depuis la fin de la guerre, Mostar est le symbole des divisions ethniques et des tentations nationalistes qui agitent la Bosnie-Herzégovine. En juin dernier, la Cour Constitutionnelle a demandé la remise à plat du statut de la ville. La majorité croate exige une municipalité unique et l’application du principe « une personne, une voix ». Au contraire, les musulmans veulent que la ville soit divisée en six secteurs, comme avant 2004. Résultat : Mostar s’enfonce encore un peu plus dans la division.

Par Rodolfo Toè Cet article a été initialement publié dans l’Osservatorio Balcani e Caucaso Plus de quinze ans après les Accords de Dayton, le statut de Mostar continue à faire l’objet de vives discussions. À l’issue du conflit de 1992-95, la ville a été divisée en six municipalités, tracées selon des critères ethniques, pour préserver le statu quo des parties en lutte puis en 2004, le Haut Représentant Paddy Ashdown décida de réunifier Mostar en une seule unité. Le découpages en six municipalités fut toutefois maintenu sous forme de circonscriptions électorales. Retrouvez notre dossier : Bosnie-Herzégovine : un pays toujours bloqué ? Aujourd’hui, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous