Monténégro : la police rapporte gros à Đukanović frère

| |

Qui a dit que le Monténégro n’était pas un État de droit ? Un citoyen achète le terrain où se trouve le siège de la police. Celle-ci ne quitte pas les lieux. Le citoyen porte plainte et la justice lui accorde finalement en dédommagement la bagatelle de 10,5 millions d’euros... Ah, juste un détail, le citoyen en question s’appelle Aco Đukanović, frère du Premier ministre, Milo Đukanović.

Par Esad Krcić A peine avions-nous commencé à espérer que la main de la justice allait enfin menacer ceux qui se sont enrichis au Monténégro grâce à leur position dans l’appareil d’État ou grâce à leur proximité avec les gens au pouvoir, que l’affaire dite de « la tôle » (« Limenka ») remonte à la surface. Son ampleur, les conflits d’intérêts qu’elle révèle et son épilogue sont propres à décourager tous ceux qui espéraient encore l’établissement d’un État de droit. Pour résumer l’affaire, le gouvernement du Monténégro a permis au frère du Premier ministre Milo Đukanović, l’homme d’affaires Aco Đukanović, de s’enrichir de quelques millions d’euros, sans que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous