Fortunes de mer au Monténégro

| |

La marine du Monténégro se meurt depuis la fin de la Yougoslavie. Plus aucun bateau de commerce ne bat aujourd’hui pavillon monténégrin. Pourtant, les gens de mer du petit pays sont toujours très recherchés : plus de 4 500 marins monténégrins sont employés sur des navires étrangers.

Par Mustafa Canka L’histoire a conservé les plus belles pages de la vie des marins monténégrins, notamment de ceux d’Ulcinj : longtemps, la navigation et le commerce furent intenses, les marins bien formés, tandis que les chantiers locaux construisaient sans cesse de nouveaux bateaux. Les marins d’Ulcinj ont toujours été fameux : entre le XVIe et le XVIIIe siècle, les pirates de la ville firent trembler toute la Méditerranée orientale. Ces activités ont contribué au développement de la ville, à la mobilité, aux échanges culturels, à l’apprentissage des langues étrangères. Les marins sont toujours capables de bien gagner leur vie. Selon les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous