Prague, plaque tournante des mafias des Balkans

| |

Drogue, blanchiment d’argent, paris sportifs : les réseaux criminels balkaniques ont établi leurs quartiers-généraux à Prague. La capitale tchèque est devenu leur base arrière, une « zone franche » dans laquelle traiter en paix leurs affaires. Les journalistes de KRIK et ceux du Czech Center for Investigative Reporting ont mené l’enquête.

Par Stevan Dojčinović (KRIK) et Pavla Holcova (CCIZ) Des dizaines de sociétés établies dans la capitale tchèque sont directement liées à de puissants groupes criminels balkaniques qui tirent leurs revenus grâce au trafic de drogue, aux assassinats et à la contrebande de cigarettes. Certaines de ces sociétés sont engagées dans les jeux de pari et les chaînes de casinos. D’autres sont des compagnies offshore sans bureau, ni rapports financiers, ni aucune autre information sur leurs affaires. Nos journalistes ont interviewé plusieurs personnes qui ont établi ces compagnies pour ces groupes criminels. Selon elles, elles sont avant tout (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous