Macédoine : le grand exode des personnels médicaux

| |

Bas salaires, manque de moyens, manque de reconnaissance, pesanteurs administratives... En cinq ans, 600 médecins ont quitté la Macédoine et 70 % de ceux qui y exercent encore se disent prêts à partir. Cette vague inédite de départs sans retour met en danger la santé de la population, mais le gouvernement refuse d’assumer ses responsabilités.

Par Kostadin Delimitov Il y a deux semaines, Sašo Stojčev, directeur de l’hôpital 8-Septembre de Skopje, a dû fermer l’un des six blocs opératoires de son établissement à cause du manque de personnel : « Nous n’avons plus assez d’infirmières ni d’anesthésiologistes pour assurer dans de bonnes conditions l’ensemble des interventions chirurgicales ». En 2016, son hôpital a vu en effet le départ de 19 membres de son personnel médical, la majorité partie travailler à l’étranger. Et cette tendance est à la hausse. Daniela fait partie de ces exilés médicaux qui ont le sentiment que leurs qualités professionnelles sont plus reconnues à l’étranger que dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous