Coup d’État en Turquie : comment Erdoğan a pris le pouvoir dans les Balkans

| |

Au pouvoir depuis bientôt quinze ans, Recep Tayyip Erdoğan séduit de plus en plus les populations des Balkans malgré son évidente dérive autoritaire. Et si la montée de l’axe islamo-orthodoxe Erdoğan-Poutine n’était que le révélateur de l’échec des politiques occidentales depuis la chute du communisme ? Le point de vue de l’analyste de Macédoine Arsim Zekolli.

Par Arsim Zekolli Après le coup d’État militaire manqué du 15 juillet en Turquie, les réactions sont toujours nombreuses dans les Balkans, partagées entré entre indignation, complotisme et indifférence blasée.L’émotion des premières réactions a laissé place au choc et à l’incrédulité. Peu de temps après l’annonce de l’échec du coup d’État, les nombreux partisans balkaniques de Recep Tayyip Erdoğan ont célébré la « victoire de la démocratie ». Au-delà des Balkans, les événements en Turquie ont provoqué une série de réactions en chaîne dans le monde entier. La Macédoine, sorte de petit microcosme de l’incompréhension mondiale, ressemble à un modèle miniature (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous