Macédoine : chômage massif... et pénurie de main d’oeuvre

| |

Malgré un taux de chômage qui flirte avec les 30%, de nombreux secteurs peinent à trouver des employés. Le problème concerne surtout l’agriculture, le tourisme et le BTP, grands consommateurs de travailleurs saisonniers. Mais entre être mal payé au noir en Macédoine et bien payé au noir à l’étranger, le choix est assez vite fait... Reportage.

Par Katerina Pančevska Plus les années passent, moins le travail saisonnier attire les demandeurs d’emploi en Macédoine. Les secteurs de l’agriculture, du tourisme et de la construction cherchent à recruter des travailleurs saisonniers, mais peinent à trouver des candidats. Dans les pays voisins, le travail saisonnier remporte pourtant un franc succès. En réalité, les Macédoniens sont nombreux à aller tenter leur chance à l’étranger, laissant vacantes une palanquée de places. Partir à l’étranger pour gagner plus La principale raison de ces départs est économique : pour le même travail, les salaires sont bien plus élevé à l’étranger. Les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous