Litige frontalier entre la Croatie et le Monténégro : accord, ou Cour internationale ?

| |

Plus de vingt ans après la signature des Accords de Dayton, le Monténégro et la Croatie n’ont toujours pas réglé leur unique mais épineux litige : le tracé de la frontière à Prevlaka, près d’Herceg Novi. Si les deux pays ne parviennent pas à un accord, l’affaire pourrait être portée devant la Cour internationale de justice de La Haye.

Par Esad Krcić En réaction à l’appel de la présidente croate Kolinda Grabar Kitarović à la reprise du dialogue sur le litige frontalier de Prevlaka, le chef du gouvernement monténégrin, Milo Đukanović, a affirmé que son pays était ouvert à « toute solution susceptible de renforcer les liens d’amitié et de bon voisinage entre les deux États ». « Le Monténégro est ouvert à toutes les possibilités. J’ai à maintes reprises, sous le mandat de plusieurs gouvernements croates précédents, proposé diverses solutions possibles, y compris un accord. À un moment donné, l’accord semblait être la solution la plus raisonnable, mais la Croatie a tout de même proposé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous