Les armes des Balkans sèment la mort en Irak et en Syrie

| | |

Depuis 2012, la Croatie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Roumanie, le Monténégro ainsi que la République tchèque et la Slovaquie ont vendu pour plus d’1,2 milliards d’armes et de munitions au Moyen Orient. Du matériel de bonne qualité et bon marché acheté massivement par l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et la Turquie pour armer leurs alliés en Syrie. Enquête dans les méandres d’un business aussi opaque que juteux.

Par Lawrence Marzouk, Ivan Angelovski et Miranda Patrucić Cette nuit du 28 novembre 2015, les habitants de Belgrade dorment pour la plupart profondément lorsque les immenses réacteurs de l’Iliouchine II-76 de la compagnie biélorusse Ruby Star se mettent à vrombir sur le tarmac de l’aéroport Nikola Tesla. L’immense quadriréacteur de fabrication russe s’apprête à prendre les airs pour livrer son chargement d’armes vers Jeddah en Arabie Saoudite. En treize mois, 68 vols sont partis des Balkans et d’Europe centrale avec à leur bord des milliers de de tonnes d’armes et de munitions. La destination finale de ces équipements militaires : les guerres de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous