Monténégro : Milo Đukanović, 25 ans de règne sans partage et sans principes

| |

15 février 1991 : Milo Đukanović devient Premier ministre du Monténégro. 25 ans plus tard, il est toujours le maître absolu du petit pays. Il a été l’homme-lige de Slobodan Milošević avant de restaurer l’indépendance, le protégé de Moscou et de Belgrade avant de devenir celui de Washington et de Bruxelles. Une seule constante dans ce parcours : Milo Đukanović a toujours su veiller à ses propres intérêts.

Par Dimitrije Jovićević Ce 15 février marque le vingt-cinquième anniversaire de l’arrivée au pouvoir de celui qui était alors le plus jeune Premier ministre d’Europe : né le 15 février 1962, Milo Đukanović avait juste 29 ans en 1991. Dans les Balkans, seuls Josip Broz Tito et Enver Hoxha sont restés plus longtemps que lui au pouvoir. Mais qu’est-ce qui domine le bilan de ce quart de siècle de pouvoir : la restauration de l’indépendance du Monténégro ou bien l’autoritarisme qui a transformé l’Etat monténégrin en un fief personnel ? Milo Đukanović, chef ou souverain, démocrate ou autocrate, visionnaire ou gestionnaire pragmatique ? Ces contrastes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous