Romania libera

La littérature roumaine à l’assaut de l’Europe

| |

La littérature roumaine s’exporte de mieux en mieux. Ainsi, de nombreux romanciers roumains voient-ils leurs ouvrages traduits dans plusieurs langues. Cette croissance des traductions littéraires roumaines s’explique par un engouement et une curiosité du lecteur étranger, mais aussi par la vitalité de la production culturelle roumaine. Dans le même temps, les conditions matérielles de la traduction changent. Finie l’époque où l’on sélectionnait une série d’auteurs « exportables » à l’étranger...

Par Elena Vladareanu Depuis deux ans maintenant, la littérature roumaine est de plus en plus présente dans les librairies étrangères. Je me souviens l’enthousiasme que j’ai éprouvé à voir des livres d’auteurs roumains traduits dans une autre langue. Je me trouvais dans une librairie à Tirana lorsque je suis tombé sur des traductions en albanais de quelques auteurs classiques roumains. L’auteur le plus traduit à l’époque semblait être Marin Sorescu. Entre temps les choses ont changé. Aujourd’hui il n’est plus surprenant de trouver des livres roumains dans des librairies en France, en Allemagne ou en Autriche. On peut trouver des romans écrits par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous