Le Courrier de la Serbie

L’homophobie au cinéma : « Parada », coup de pub ou film engagé ?

| |

Parada ou La Parade, le dernier film de Srđan Dragojević, a été ovationné par le public du Festival de Berlin, où il a remporté le prix de la meilleure fiction dans la section Panorama. Cette co-production serbo-croato-macédo-slovène a déjà été vue par plus de 500.000 spectateurs dans les Balkans. Pourtant, la critique est mitigée. Il sort ce mercredi en salles en France.

Par Jovana Papović Le film sorti en novembre dernier, s’annonçait comme une provocation courageuse : Srđan Dragojević s’attaquait au sujet houleux de l’homophobie, en faisant le pari de le traiter sur un ton comique. Censé déclencher une polémique, il bénéficiera d’une importante campagne de publicité qui déchaînera les opposants au point que le réalisateur et les acteurs principaux recevront des lettres de menace de la part de groupes néonazis. Malheureusement, ce film n’a pas rempli ses promesses. Retrouvez notre dossier : Le cinéma « yougoslave » : âge d’or, éclatement, nouvelle créativité ? Parada montre la tentative d’organisation d’une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous