Huitième anniversaire de l’indépendance : une bombe sociale nommée Kosovo

| |

Ce 17 février, le Kosovo célèbre dans la désunion le huitième anniversaire de sa proclamation d’indépendance. Chômage de masse, corruption, absence de perspectives économiques : le tissu industriel du pays a été systématiquement détruit. La population, notamment la jeunesse, n’a guère d’autre perspective que l’exil. En attendant l’inéluctable explosion.

Par Fitim Salihu Il fut un temps où le Kosovo était fier de son industrie. Moins développé que le reste de la Yougoslavie, le pays n’en était pas pas moins passé, sous le socialisme yougoslave, de l’économie agricole d’avant la Seconde Guerre mondiale à un modèle industrialo-agricole. Dans les années 1980, on y trouvait un bon millier d’usines de différentes tailles, quelques centaines de milliers d’ouvriers qui jouissaient d’une certaine protection sociale et recevaient un salaire régulier. Le début des années 1990 fut marqué par le licenciement subit de près de 150 000 ouvriers de nationalité albanaise, conséquence de la dégradation des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous