Kosovo : le retour au village, une chance pour le développement économique ?

| |

Malgré un mouvement d’exode vers la ville, le Kosovo reste le pays le plus rural d’Europe. Un tiers seulement de la population vit en zone urbaine. Et si le « retour à la terre » était la solution ?

Par Nadie Ahmeti Les investissements dans l’agriculture, l’infrastructure, la santé et l’éducation sont nécessaires, non seulement pour freiner l’exode, mais aussi pour favoriser le retour dans leur village des habitants des zones rurales, affirment les démographes et les experts de l’agriculture. Néanmoins, le mouvement de fuite dans les villes par des populations en quête de meilleures conditions de vie et de plus d’opportunités d’emploi se poursuit toujours. Selon les dernières données de l’Agence des statistiques du Kosovo, au cours de la seule année 2015, on a compté 9 000 cas de mouvement interne de la population, d’une commune à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous