Kosovo : Pristina en chansons, sombre et lumineuse

| |

« Il faut aimer Pristina même quand elle te blesse... » À travers les remous de son histoire, la capitale du Kosovo a toujours inspiré des chansons d’amour. Rita Ora, Eliza Hoxha, Sabri Fejzullahu... Les grands noms de la musique kosovare reviennent sur cette passion parfois tourmentée qui les lie à cette ville pas comme les autres.

Par Bekim Muhaxheri et Alberina Haxhijaj En 2012, au sommet de la célébrité mondiale, Rita Ora est revenue au pays pour enregistrer la vidéo de sa chanson Shine Ya Light. Partie enfant du Kosovo, à une époque les plus sombres de son histoire, elle a fait son retour vingt ans plus tard dans le nouvel État avec un clip lumineux. Les panneaux « Prishtina », qu’on voit en gros plan dans la vidéo, ainsi que les phrases en albanais « Rita vient, Rita vient », « Merci d’être venus » et « Allez amusons-nous », qui se mêlent aux paroles en anglais, n’ont jamais attiré plus d’attention que lorsqu’ils sont apparus dans le clip de la célèbre chanteuse (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous