Beta Week

Kosovo : Portrait de l’évèque Artemije

| |

Artemije, l’Evêque de Raska et de Prizren s’est révélé être, ces dernières
années, la personnalité la plus importante du clergé orthodoxe de la province
serbe du Kosovo. Après la fuite du Kosovo, en Juin dernier, de l’armée, de la
police et des organismes de l’autorité centrale serbe, les circonstances ont
conduit l’évêque Artemije a assumer une position semblable à celle à laquelle
avait été confronté l’Archevêque Makarios à Chypre. L’Eglise est la seule
institution de l’autorité serbe qui demeure dans la province, et l’évêque a
accepté de jouer un rôle politique actif pour protéger les Serbes restant dans
le pays des groupes armés albanais qui désirent se venger des pogroms et des
brutalités qu’ils ont subis.

Les responsables de l’église déclarent que leurs dirigeants au Kosovo ont été poussés à faire de la politique étant donné que ceux qui devaient s’occuper de la sécurité de la population avaient tous quitté la province. L’antagonisme entre l’Eglise et les autorités couvait depuis longtemps. Lorsqu’il y a dix ans, le Président yougoslave Slobodan Milosevic qui était alors le président de la Serbie, avait lancé le slogan "Tous les Serbes dans un seul état", ce qui signifiait que des parties de la Croatie et de la Bosnie, où la population serbe était majoritaire, devaient rester au sein de la Yougoslavie, il avait obtenu le soutien des plus hauts (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous