Le Courrier des Balkans

Kosovo : les mines de Trepça, « c’est l’histoire, c’est la vie, c’est tout pour nous »

| |

L’immense combinat minier de Trepça demeure toujours le « coeur » du Kosovo, même si Albanais et Serbes qui travaillaient ensemble autrefois, sont désormais séparés. En 1989, la grève des mineurs fit trembler toute la Yougoslavie, celle de 2015 rebattra-t-elle les cartes ? Les mineurs exigent une renationalisation du combinat, qui doit appartenir au Kosovo.

Par Nerimane Kamberi Agim Ferizi, 58 ans, sort de la mine sans un regard pour le panneau qui surplombe l’entrée, sur lequel chaque mineur jette les yeux avant de plonger dans les profondeurs de la terre, et qui proclame : « Me fat », « Bonne chance ». « La chance, oui, on en a bien besoin. Dans la mine, le danger est partout ». Agim a commencé à travailler en 1981. En 2007, il a reçu la médaille du « meilleur mineur de Trepça ». Après avoir chargé cinq berlines de minerais, il rentre chez lui, en ville, à Mitrovica. « Hier soir, après la grève. j’étais très fatigué. J’avais mal à la tête et j’arrivais à peine à parler, mais aujourd’hui j’ai (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous