Efimerida ton syntakton

Grèce : les enfants migrants privés de cours de langue

| |

Des milliers d’enfants n’auront plus soutien en langue grecque et 200 enseignants vont se retrouver au chômage. En raison de l’austérité, le ministère de l’Éducation va mettre fin au programme Diapolis, destiné à la scolarisation des élèves étrangers.

Par Aphrodite Tziantzi Pourquoi offrir des cours de grec aux enfants de migrants et de réfugiés dans les écoles publiques, alors qu’on ne veut pas leur donner la citoyenneté grecque ? C’est en ces termes que le ministère de l’Éducation semble s’être posé la question : le programme Diapolis a été jugé « irréalisable ». Il était piloté par l’Université Aristote de Thessalonique, avec des financements du Cadre de référence stratégique. Pendant les quatre années de la dernière phase de son existence, des unités de soutien à l’apprentissage de la langue grecque avaient été créées dans 886 écoles, proposant des cours suivis par 18.527 élèves. 62.000 élèves ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous