Le Courrier des Balkans

Grèce : l’expérience de la région de l’Attique, quand Syriza est aux affaires

| |

« La priorité est de faire face à l’urgence humanitaire, sans renier nos idéaux ». Depuis les dernières élections, la région de l’Attique - quatre millions d’habitants, près de la moitié de la population totale du pays - est dirigée par Syriza. Une expérience scrutée à la loupe alors que le parti de la gauche radicale est aux portes du pouvoir.

Par Ermal Bubullima et Vincent Lambert Le 25 mai 2014, au second tour des élections régionales, la candidate de SYRIZA, Rena Dourou, est devenue la première présidente de région issue du parti de la gauche radicale. L’Attique, région-capitale incluant l’agglomération athénienne, compte près de quatre millions d’habitants, quasiment la moitié de la population du pays. Retrouvez notre dossier : Législatives anticipées en Grèce : Syriza aux portes du pouvoir L’expérience de gouvernement est encore bien courte, puisque la nouvelle majorité régionale n’a pris les rênes de la région que le 1er septembre dernier, mais l’Attique est devenu un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous