L’Albanie, déchetterie de l’Europe : comment Edi Rama a mis ses promesses à la poubelle

| |

Malgré ses belles promesses, le gouvernement d’Edi Rama a ouvert les frontières de l’Albanie à l’importation des déchets étrangers, un business dangereux, en bonne part tenu par les organisations mafieuses. Samedi 1er octobre, une grande manifestation est prévue à Tirana.

Par Louis Seiller Une nouvelle loi « pour l’environnement » La loi adoptée jeudi 22 septembre par le Parlement albanais ressemble beaucoup à la précédente. Même si le gouvernement l’assure : cette fois, le contrôle des matières entrant sur le territoire sera strict et transparent, celles-ci ne seront pas simplement entreposées ou brûlées comme auparavant, la santé des citoyens ne serait donc pas mise en danger. Le Premier ministre a parlé d’une loi « en faveur de l’environnement » et ironisé sur le fait que des « écologistes ne peuvent pas être contre le recyclage ». Les raisons officielles de ce retour légal sont économiques et diplomatiques : (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous