Dérive autocratique en Serbie : Vučić pense déjà à la présidentielle de 2017

| |

La page des législatives anticipées d’avril n’est pas encore refermée, que la course à l’élection présidentielle de 2017 semble déjà lancée. Pourtant, la fonction de chef de l’État est purement honorifique... Mais ce scrutin sera un vrai test pour le SNS du tout-puissant Premier ministre Aleksandar Vučić. Explications.

Par Jelena Lalatović Le tumulte provoqué par les deuxièmes élections législatives anticipées en deux ans ne s’est pas encore calmé que la présidentielle de 2017 fait déjà la une des journaux en Serbie. L’entrée triomphale au Parlement, avec Dveri et le Parti radical serbe (SRS), de la droite nationaliste, ainsi que le franc succès des technocrates pro-libertariens du « mouvement » Dosta je bilo (Ça suffit) de Saša Radulović, ont réveillé l’espoir d’un changement du rapport de forces au détriment de l’ultra-dominant Parti progressiste serbe (SNS). C’est sans doute à cette vague d’enthousiasme que l’on peut attribuer l’intérêt relatif et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous