Le Courrier des Balkans

Économie en Croatie : des « réformes », mais pour quoi faire ?

| |

Chômage massif, misère qui s’accroît. Le 1er juillet 2013, la Croatie faisait son entrée dans l’Union européenne. Un an plus tard, le bilan économique est morose. Le ministre croate de l’Économie, Ivan Vrdoljak, veut pourtant croire en la reprise, et prêche pour des « réformes » aux contours incertains... Entretien.

Propos recueillis par Laetitia Moreni Le Courrier des Balkans (CdB) : En 2014, seuls deux États membres de l’UE seront toujours en récession, selon le Fonds monétaire international : Chypre et la Croatie. Pourquoi la Croatie aujourd’hui ? Ivan Vrdoljak (I. V.) : La Croatie est dans cet état, parce que depuis 24 ans et l’indépendance du pays, elle n’a pas fait de réformes, ni aucune restructuration de l’administration publique. En plus, la Croatie est actuellement dans une phase de contrôle du déficit et les investissements directs que nous pouvons faire sont limités. Le pays est aussi en train de payer le prix du passage du marché CEFTA (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous